Préparer sa mobilité

La reconversion des enseignants est en théorie aisée. Aussi, cette seconde carrière des enseignants tient-elle toutes ses promesses ? Comment se reconvertir tout en évitant les éventuels problèmes d'une telle reconversion ?
Répondre
Avatar du membre
ludovic
Site Admin
Messages : 71
Enregistré le : dim. avr. 30, 2017 9:16 am

Préparer sa mobilité

Message par ludovic » ven. déc. 29, 2017 9:32 am

:arrow: Accompagnement académique
Que vous soyez professeur titulaire ou non, vous pouvez prendre contact avec les cellules académiques afin de :
  • étudier l'éventualité d'une mobilité professionnelle, être conseillé pour l'élaboration de votre projet professionnel
  • faire un point sur votre carrière, en dresser le bilan et explorer ses possibilités d'évolution
  • être informé sur les filières et dispositifs d'aide à la formation ou aux concours
  • mieux connaître les techniques de recherche d'emploi
Chaque académie dispose d'une cellule ou d'un pôle d'information "conseil carrière et accompagnement professionnel". Le conseiller mobilité carrière, spécialisé dans le domaine des ressources humaines, est tenu à une obligation de confidentialité et de neutralité par la charte déontologique qui encadre sa mission.

Pour contacter votre conseiller, cliquez sur votre académie :
Académie d'Aix-Marseille | Académie d'Amiens | Académie de Besançon | Académie de Bordeaux | Académie de Caen | Académie de Clermont-Ferrand | Académie de Corse | Académie de Créteil | Académie de Dijon | Académie de Grenoble | Académie de Guadeloupe | Académie de Guyane | Académie de Lille | Académie de Limoges | Académie de Lyon | Académie de Martinique | Académie de Montpellier | Académie de Nancy-Metz | Académie de Nantes | Académie de Nice | Académie d'Orléans-Tours | Académie de Paris | Académie de Poitiers | Académie de Rouen | Académie de Reims | Académie de Rennes | Académie de La Réunion | Académie de Strasbourg | Académie de Toulouse | Académie de Versailles

:arrow: Les dispositifs d'aides à la formation et à la mobilité
De nombreux dispositifs de formation et d'aides à la mobilité accompagnent votre démarche de réorientation professionnelle :
> Le droit individuel à la formation
La formation continue est un droit dont chaque agent de l'Education Nationale dispose. Elle lui permet de développer ses compétences pour exercer avec plus d'efficacité les missions qui lui sont confiées.
Si vous êtes enseignant titulaire (ou si vous comptez au 1er janvier de l'année au moins un an de services effectifs au sein de l'administration), vous pouvez demander à bénéficier du droit individuel à la formation, qui vous sera éventuellement accordé dans la limite des crédits académiques disponibles.
Votre demande, étayée par un projet professionnel structuré, doit passer par la voie hiérarchique pour avis. Si une suite favorable lui est ensuite apportée par votre autorité administrative, elle fera l'objet d'un accord écrit entre vous et l'administration.

> Le congé de formation professionnelle (CFP))
Le congé de formation professionnelle (CFP) s'adresse aux enseignants titulaires ou non qui ont accompli au moins 3 ans de services effectifs. Chaque enseignant peut bénéficier d'un congé de formation professionnelle dans la limite des crédits disponibles de son académie de rattachement.

Durant ce congé, dont la durée ne peut excéder 3 ans sur l'ensemble de la carrière :
- vous gardez les droits afférents à votre position d'activité (avancement, retraite...)
- vous restez titulaire de votre poste
- vous percevez pendant 12 mois maximum une indemnité mensuelle égale à 85 % de votre traitement brut et de l'indemnité de résidence, calculée sur votre indice au moment de la mise en congé. Elle ne peut cependant pas dépasser l'indice brut 650 d'un agent en fonction à Paris
- vous devez remettre à l'administration une attestation mensuelle de présence effective au stage suivi
- vous vous engagez par ailleurs à rester au service d'une administration (au sein de la fonction publique d'État, de la fonction publique territoriale ou de la fonction publique hospitalière) pendant une période dont la durée est égale au triple de celle pendant laquelle vous avez perçu l'indemnité forfaitaire mensuelle

> Les aides à la mobilité
- Le détachement
Le détachement permet d'exercer d'autres fonctions en dehors de l'Education Nationale. Les ministères et organismes suivants peuvent plus particulièrement vous accueillir :
- le réseau culturel, scientifique et de coopération du ministère des affaires étrangères,
- le ministère des sports,
- les administrations ou établissements publics de l'État -services administratifs (centraux- régionaux-départementaux),
- le centre national de la recherche scientifique (CNRS),
- le commissariat à l'énergie atomique (CEA),
Les détachements dans ces corps sont prononcés au cas par cas. Le ministère n'assure pas sauf exception (voir Réseau culturel, scientifique et de coopération du ministère des affaires étrangères) la publication des postes à pourvoir. Il vous appartient donc d'effectuer vous-même votre recherche, puis de demander au ministère de l'éducation nationale votre détachement dans le corps correspondant. Le détachement sera soumis à l'avis de la Commission Administrative Paritaire (CAP) du corps d'accueil.

Vous pouvez aussi bénéficier d'un détachement dans un organisme de l'économie sociale : La Mutuelle Générale de l'Education Nationale, la Ligue de l'enseignement, le centre d'Entraînement aux Méthodes d'Education Active, la Fédération des Œuvres Educatives et de Vacances de l'Education Nationale, Jeunesse en Plain Air, Francas, la fédération générale des associations départementales des Pupilles de l'Enseignement Public, l'Office Central de Coopération à l'Ecole, l'Union Nationale du Sport Scolaire et la Fédération Française du Sport Universitaire, la Fédération nationale Léo Lagrange, l'Association des Paralysés de France, Sidaction, les Eclaireuses et Eclaireurs de France, la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves, l'Association pour favoriser l'Egalité des chances à l'Ecole, l'Association Mémorial de la Shoah, l'Association Institut du Monde Arabe, la Fondation Charles de Gaulle, l'Association Georges Pompidou, etc.


- L'indemnité de départ volontaire (IDV)
Ne peuvent bénéficier de l'IDV les agents se situant à cinq années ou moins de l'âge d'ouverture de leur droit à pension.
L'IDV peut être attribuée aux fonctionnaires qui quittent définitivement la fonction publique de l'État à la suite d'une démission régulièrement acceptée :
- pour créer ou reprendre une entreprise
- à la suite d'une opération de restructuration prévue par arrêté ministériel

L'agent qui souhaite bénéficier de l'IDV doit, préalablement à sa demande de démission, adresser une demande d'attribution de cette indemnité, en précisant le motif de son départ volontaire.
L'administration l'informe dans un délai de deux mois de la suite réservée à sa demande, et, en cas d'acceptation, du montant de l'IDV qui lui sera attribué si sa démission est acceptée.
Ce montant de l'IDV est modulé en fonction de l'ancienneté de service (accompli en qualité de non titulaire compris) et est plafonné à vingt quatre fois un douzième de la rémunération brute perçue au cours de l'année civile précédant celle du dépôt de la demande de démission.

Pour aller plus loin dans la démarche, consultez le portail mobilité des enseignants
:ugeek: Prof-Doc en Collège et webcréateur de Ruedesprofs.com et Profdoc.fr notamment :ugeek:

Répondre

Retourner vers « Reconversion : la seconde carrière des enseignants »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités